top of page

Jour 2 - Des ateliers créatifs et progressifs pour commencer à prototyper des propositions



Depuis hier soir et pour le reste de la session, les panélistes accompagné·es de l’équipe de facilitation, des membres du Conseil consultatif et du Comité de gouvernance, et de l’équipe id·eau sont réuni·es dans les locaux particulièrement inspirants du tiers-lieu Parade, en plein cœur du vieux Arles.


Après une bonne nuit de repos, cette deuxième journée est particulièrement importante pour l’Assemblée populaire du Rhône (APR) : aujourd’hui, les panélistes travaillerons en équipe toute la journée pour commencer à prototyper des réponses au mandat.


Une ambiance détendue mais concentrée s’est progressivement installée dans la grande salle du “donjon” de cette ancienne bâtisse Arlésienne aux murs clairs.



La matinée s’est poursuivie avec une mise en commun des constats et une analyse de la situation. Une vision globale émerge et les enjeux sont désormais clairement identifiés par notre groupe d’habitants et habitantes du bassin versant du Rhône.


Les témoignages des expert·es et actrices et acteurs engagé·es d’hier viennent enrichir la liste des “inspirant·es” qui pourront les stimuler dans la phase d’idéation de l’après-midi.


On commence à se projeter en se demandant qui devra être partie prenante des dispositifs qui seront proposés. Et parmi ces actrices et acteurs, lesquel·les pourraient être la voix du Rhône. Quelle place leur serait donnée…



En fin de matinée, Guy Kulitza, membre du Conseil consultatif qui a fait partie des 150 personnes tiré·es au sort de la Convention citoyenne pour le climat française initiée en 2019 par le Président de la République, vient apporter son témoignage. Cette expérience l’a convaincu de la complémentarité de la vision globale scientifique et de la vision très concrète des citoyennes et citoyens. L’expertise des scientifiques a notamment permis au groupe des 150 d’interroger leurs usages et modes de vie, et de les outiller pour faire les nécessaires arbitrages.


Selon Guy, ce type de démarche de démocratie participative, comme celle que sont en train de vivre nos 25 panélistes avec l’APR, donne une responsabilité à celles et ceux qui les vivent. Notamment celle de partager ce qu’ils et elles ont appris avec d’autres citoyens et citoyennes. Il les avertit, ils et elles ne seront plus jamais “innocent·es” ! Il conclut sur l’importance de transmettre. Et il invite à faire exister les générations futures dans nos réflexions d’aujourd’hui. La matinée s'achève avec ce témoignage particulièrement nourrissant qui résonne avec l'expérience des panélistes.


Ils et elles sont fin prêt·es pour entamer la phase d'approfondissement, puis le prototypage de leurs propositions tout au long de l'après-midi. Toujours en équipe, les panélistes se challengent afin de faire émerger des propositions à la fois concrètes et ambitieuses.

Réparti·es en quatre groupes, ils et elles ont commencé par explorer et questionner des modalités de prise de décision autour des enjeux du bassin versant du Rhône. Pendant tout ce processus, deux panélistes de chaque groupe ont présenté les fruits de leurs réflexions respectives aux autres groupes, qui en retour les ont interrogé·es pour faire préciser leurs propositions, et les questionner sur leur pertinence au regard du mandat.

Ces porte-paroles reviennent à chaque tour d'échange dans leurs groupes respectifs afin d'améliorer leurs propositions initiales. Une pause bien méritée précède la restitution du travail final en séance plénière. Ce soir, les deux premiers groupes ont présenté le résultat de leur journée de travail. Pour éprouver la faisabilité des dispositifs proposés, leurs pairs panélistes ont incarné les gardien·nes des boussoles du mandat (démocratie directe, transnationalité, limites planétaires) et de la voix du Rhône. D’autres étaient imagineurs et imagineuses du pire, d’autres encore faiseurs et faiseuses de liens. Chacune et chacun ont pu poser des questions avec la lorgnette du rôle qui leur a été confié.


Pour résumer cette journée intense de travail, voici quelques mots des panélistes : "ambition", "challenge", "projet", "poésie", "travailler en s'amusant", "résilience" et "cohésion".

Après une telle journée, rien de tel qu’une balade commentée le long des bords du Rhône, avant une nuit de repos bienvenue !


142 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page