L'Assemblée populaire du Rhône démarre sous des bons auspices

Dernière mise à jour : 11 sept. 2021



Arles ! Quel magnifique cadre pour bien débuter l'Assemblée populaire du Rhône ! L'énergie et l'enthousiasme y étaient et le sentiment de contribuer à la fondation d'un nouveau modèle démocratique d'écologie sociale a animé l'ensemble des participant·e·s.

Ces quelques jours au Festival Agir pour le Vivant ont été capitaux pour le projet de l'Assemblée populaire du Rhône ; ils ont permis de dévoiler la démarche au public, de réfléchir ensemble à nos liens avec le vivant, de se questionner, de tisser des liens et de partager un même constat : le droit de préservation du bassin versant du Rhône doit s'appuyer sur les territoires et ses habitant·e·s.


Lors de la première séance publique, nous avons rencontré des artistes engagé·e·s et intéressé·e·s à raviver les liens entre le fleuve et ses habitant·e·s à travers leurs projets. La deuxième séance a été consacrée au point de départ de l'Assemblée populaire du Rhône : l'importance de donner une voix au fleuve. Les participant·e·s ont apporté des idées concrètes pour entendre, rendre audible et intégrer la voix de la Nature dans nos systèmes démocratiques. Leur investissement a été remarquable et leurs retours utiles pour mener à bien la suite de la démarche.


La troisième séance d'échanges a été l’occasion de présenter officiellement l'Assemblée populaire du Rhône, d'aborder plus spécifiquement l'impact d’une reconnaissance juridique du fleuve sur les acteur·rice·s politiques, économiques et les citoyen·ne·s. La discussion a été nourrie par l'intervention de Valérie Cabanes, juriste internationale qui a évoqué l'importance de reconnaître des droits fondamentaux et intangibles au Rhône, de la nécessité d'un plafond social pour assurer les droits de l'homme et de l'utilité des 9 limites planétaires pour encadrer nos activités dans le respect de la Nature.


En marge des séances publiques, les membres de la gouvernance et du conseil consultatif se sont réunis pour s'organiser et préparer les cinq réunions prévues pour les 30 panélistes tirés au sort et représentatifs de la diversité du bassin versant du Rhône. L'ambiance était studieuse et l'engagement très présent. Ils ont mis en commun leur expertise et se sont saisi pleinement de leur rôle de supervision de la constitution du panel, de définition du mandat pour les panélistes et de vérification de l’information qui leur sera transmise, afin de veiller à ce qu'elle soit équilibrée et fondée scientifiquement.


La rencontre à Arles a été encore plus que cela. L'utile s'est allié à l'agréable ; la participation à des activités en commun : une balade le long du Rhône organisée de manière spontanée, des discussions informelles, des projections de films et des conférences dans le cadre du Festival. Des moments qui ont renforcé les liens entre les membres du comité et id·eau et qui ont stimulé leur engagement en faveur des droits de la Nature, faisant du lancement de l'Assemblée populaire du Rhône un véritable succès.


Un grand merci aux organisateur·rice·s du Festival Agir pour le vivant pour leur accueil et soutien, à notre partenaire Missions publiques pour l'animation des séances et leur excellent travail de coordination, aux membres des comités de l'Assemblée pour leur investissement et aux participant·e·s qui par leur intérêt ont validé la démarche. Le travail pour la reconnaissance de la personnalité juridique du Rhône continue et la motivation est à son comble !


Partenaires




144 vues