Bannières sur le changement climatique

La gouvernance 

L'Assemblée populaire du Rhône est indépendante. 

Imaginée par l'association id·eau dans le cadre de l'Appel du Rhône, l'Assemblée populaire du Rhône est supervisée par un Comité de surveillance indépendant d'id·eau. Il a été mis en place pour assurer l’accompagnement de l'Assemblée, préserver son indépendance et le respect de sa volonté. Pour préparer le processus de sélection aléatoire, élaborer l’ordre du jour et inviter des expert·e·s et des animateur·rice·s, le Comité nomme​ un Conseil consultatif dont les membres sont des personnes engagées et expertes dans leurs domaines d’activité respectifs : droits de la Nature, écologie sociale, biorégionalisme, design institutionnel, démocratie participative, champ économique et social, limites planétaires, arts, ….

Comité de surveillance

Constitué de 5 membres

🇫🇷 Loïc Blondiaux

Professeur de science politique à l'Université Paris 1, chercheur au Centre Européen d'Études Sociologiques et de Science Politique (CESSP) et au Centre de Recherches Politiques (CRPS)

Spécialiste reconnu des théories de la démocratie et de la démocratie participative, il est l'un des fondateurs des revues Politix et Participations

Administrateur de l'Institut de la concertation et vice-président de l'association Démocratie ouverte depuis novembre 2015. Il est également membre de la Commission parisienne du débat public et nommé membre de la Commission nationale du débat public, en 2020

Dernier ouvrage, co-écrit avec Christophe Traïni : La démocratie des émotions : dispositifs participatifs et gouvernabilité des affects, Presses de Sciences Po (2018)

🇫🇷 Sève Carrez

Docteure en droit de l’environnement et chercheure associée au Gredeg-CNRS de Sophia-Antipolis, Présidente et co-fondatrice de l’Institut International pour la Négociation Ecologique (INNE).

Consultante pour des sociétés internationales d’ingénierie écologique, elle assiste également la délégation tunisienne depuis 2018 lors des négociations internationales sur le changement climatique (COP24, COP25). En plus de son doctorat, elle est également titulaire d’un Master 2 en droit économique international, d’un DU en juriste bilingue droit français-droit espagnol et d’un LLM en droit de l’environnement de l’Université d’Auckland. Par ailleurs, elle est "membre expert" d’organisations telles que l’UICN, la Society of Comparative Legislation (SLC), IPBES…

🇫🇷 Corto Fajal

Réalisateur de films documentaires, explorateur des sociétés et cultures traditionnelles 

Auteur-réalisateur porté par un intérêt particulier pour la nature sauvage et ses habitants, explorateur des sociétés et cultures traditionnelles, il partage ses expériences avec le grand public à travers ses films, mais aussi des expositions photos, des conférences et bientôt des écrits.

Le support du film documentaire est le prétexte qui lui permet de découvrir des modes de vie différents, d’autres conceptions et perceptions du monde. Chaque film est comme une invitation au voyage et à la curiosité, mais également à la réflexion sur nos sociétés d’aujourd’hui.

Revendiquant une certaine qualité du temps immersif,  il a partagé la vie de Jon, éleveurs de rennes nomades samis au-dessus du cercle polaire durant six ans avant que son film Jon, face aux vents ne sorte au cinéma en 2011, puis, après trois expéditions de plusieurs mois qui lui permettent de passer presque une année sur l'île de Tikopia, le film Nous Tikopia sort en salle en 2018.  

 

🇨🇭Nelly Niwa

Architecte-Urbaniste EPFL, docteure en environnement de l’UNIL (Université de Lausanne) et directrice du Centre Interdisciplinaire de Durabilité - UNIL

Urbaniste à la CEAT (Communauté d’Etude pour l’Aménagement du Territoire) elle s’est spécialisée dans la planification locale et les processus participatifs. Elle a par ailleurs dirigé le projet Vaud 2030 sur la question du futur de l’agriculture (vaud2030.ch ), ainsi que le programme de recherche-collaborative Volteface sur les aspects sociétaux de la transition énergétique (volteface.ch).

Dernier ouvrage co-écrit avec Benoît Frund : VOLTEFACE : La transition énergétique, un projet de société - Editions d’en-bas (Lausanne) et Editions Charles Léopold Mayer (Paris), (Janvier 2018)

🇨🇭Philippe Roch

Consultant indépendant et ancien directeur de l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) - Suisse

Engagé dans les domaines de la biodiversité, du climat, des déchets, des produits chimiques et de l'eau, ancien directeur du WWF Suisse avant de devenir Directeur de l'Office fédéral de l'environnement des forêts et du paysage et Secrétaire d'État à l'environnement.

Auteur et conférencier sur le thème “nature et spiritualité”, il est membre du Conseil de plusieurs fondations dans le domaine de l’écologie. Acteur de l'initiative cantonale pour la protection des rives du Rhône genevois à laquelle, il a ensuite contribué à y ajouter une protection nationale (paysage d'importance nationale) puis internationale (Convention de Ramsar). Auteur également de nombreux ouvrages : Croissance / Décroissance – Editions Jouvence, coll « Concept Jouvence », 2018,  "Ma spiritualité au cœur de la Nature", Jouvence 2019.

Conseil
consultatif

Constitué de 11 membres

 

🇫🇷 Sacha Bourgeois-Gironde

Professeur d’économie comportementale à l’université de Paris-2 et chercheur en sciences cognitives. Il travaille à l’intersection de l’économie, du droit et des sciences cognitives à l’institut Jean Nicot (ENS). Ses recherches portent également sur les attentes que les individus forment relativement à la nature des institutions (proximité, transparence, bienveillance, accessibilité cognitive) et à l’analyse des conditions sous lesquelles les institutions peuvent ou doivent internaliser ces attentes. Il est l’auteur de "Être la rivière" – comment le fleuve Whanganui est devenu une personne vivante selon la loi.

🇫🇷 Marine Calmet

Avocate de formation, juriste en droit de l'environnement et des peuples autochtones, actuellement porte-parole dans l'Hexagone du collectif « Or de question » opposé au projet Montagne d'or et à l'industrie minière en Guyane. Elle est la co-fondatrice et présidente de l'association Wild Legal, un programme de transition écologique par le droit.

Elle milite pour la reconnaissance des droits de la Nature et le respect des droits des peuples premiers dans le monde.

Le 15 mars 2021, Marine Calmet publie "Devenir gardiens de la nature" aux éditions TANA.

🇨🇭Nicolas Croquet

Entrepreneur, agent d’acculturation -

Il a crée La Courroie de Transmission dont l'ambition est de mettre au service des organisations et de la société civile, des outils et savoirs faire qui permettent l’identification et l’activation des réseaux professionnels et citoyens, d’avoir un rôle d’ensemblier et de mobilisation des acteurs, de créer un effet catalyseur. Son mode d’intervention se réfère aux trois principales manifestations de la culture, à savoir : l’art la technique et le langage. Une approche inclusive au service du bien commun, étayée par la notion de Droits culturelles.

🇫🇷 Guy Kulitza

Participant de la Convention Citoyenne pour le climat, il est membre de l’association des 150 (association des citoyens de la convention climat). Ancien technicien en informatique aujourd'hui retraité, il a été tiré au sort pour participer à la Convention Citoyenne, il y a découvert un sujet pour lequel il s'est passionné d’intérêt fondamental pour notre vie en commun, la sauvegarde de notre environnement et pour donner un espoir aux générations futures : l’écocide et les limites planétaires.

🇨🇭Nathalie Lauriac

Cheffe de projet concertation à l’Office de l’urbanisme et pilote le premier Forum Citoyen genevois pour le Département du territoire.

Durant son parcours professionnel français et suisse elle a acquis une grande expérience dans la coordination de projets de développement social et urbain, la réalisation de diagnostics territoriaux et dans l'élaboration de démarches de concertation et participatives notamment auprès de la jeunesse.     

🇨🇭Caroline Lejeune

Chercheure en justice écologique à la Fondation Zoein, ses activités portent sur les enjeux de justice et de démocratie écologiques. Diplômée d'un Doctorat de science politique et de deux Masters de recherche, en science politique et en philosophie politique environnementales, ses recherches s'intéressent aux outils et aux méthodes permettant de répondre et d'anticiper les enjeux de justice sociale en contexte de crise environnementale globale. Elle est aussi chargée de cours à l'université de Lausanne.

🇫🇷 Jean-Louis Michelot

Géographe et naturaliste. Après un doctorat consacré au fleuve Rhône, il a consacré sa vie professionnelle à la prise en compte de la nature dans l'aménagement du territoire. Il propose avec des artistes (musiciens, comédiens, plasticiens) des « conférences sauvages » et des « randonnées singulières » offrant au public des façons inédites de découvrir la nature et ses paysages. Il s’intéresse à une approche sensible de la nature. Son récent livre « Sur le Rhône » (Edition du Rouergue) témoigne de sa grande connaissance et du lien fort qu’il développe avec le Rhône.

🇫🇷 Marin Schaffner

Marin Schaffner, auteur et traducteur, codirige la collection de poche des éditions Wildproject (basées à Marseille). Ethnologue de formation, il anime de nombreux ateliers d’écriture et fait de l’éducation populaire aux sciences sociales. Chez Wildproject, il a notamment traduit L’Ecologie sociale de Murray Bookchin, et co-écrit Les Veines de la Terre : une anthologie des bassins-versants, ainsi que Qu’est-ce qu’une biorégion ?

🇫🇷 Agnès Sinaï

Journaliste, essayiste et enseignante à l’Institut d’études politiques de Paris. Elle est la fondatrice en 2011 de l'Institut Momentum. Docteure en aménagement et urbanisme, elle est journaliste environnementale et auteure de divers ouvrages. Ses recherches portent sur l'analyse de l'état du monde actuel, sur les causes des ruptures environnementales et sociétales qui sont en train de produire l'effondrement de nos sociétés et de la biodiversité, ainsi que sur les possibilités d'actions telles que la décroissance, la résilience locale, la biorégion, pour tenter de s'adapter aux catastrophes imminentes.

🇨🇭Géraldine Viret

Spécialisée en littératures comparées et en communication d’entreprise, elle est la responsable médias et rédactrice depuis une décennie de l'ONG helvétique de développement indépendante portant aujourd’hui le nom de Public Eyes. Elle a en outre participé très activement à l'oraganisation de l'initiative populaire : Pour des multinationales responsables qui a obtenu la majorité devant le peuple mais, malheureusement, pas celle des cantons.

🇨🇭Ernst Zürcher

Ingénieur forestier, docteur en Sciences naturelles, professeur émérite et chercheur en Sciences du bois à la Haute Ecole Spécialisée de Berne. Il est actuellement chargé de cours en Sciences environnementales à l'Ecole Polytechnique de Zurich (ETHZ), en Science et Génie des Matériaux à celle de Lausanne (EPFL) et en Géosciences, Master Durabilité à l’Université de Lausanne..

Ses travaux mêlent science et spiritualité pour percer les liens mystérieux qui unissent l’arbre et l’homme.

Coordination animation

 
logo-footer.jpg

La mission de coordination/animation des sessions est assurée par Missions publiques afin de permettre à des citoyen·ne·s non spécialistes et non militant·e·s d’un sujet de s’en saisir, d’en comprendre les enjeux politiques complexes et de produire des recommandations ou propositions à destination des décideurs publics et privés.

 

Cette formation d’une opinion publique éclairée poursuit trois enjeux :

●      Aider à la décision / nourrir les stratégies

  • Faire exister un sujet dans l’espace public / mettre sur agenda un sujet politique

●      Contribuer à une citoyenneté active